Maladies génétiques

Une des caractéristiques marquées des départements français d’Amérique est d’avoir des populations aux multiples origines, dont les ancêtres ont été exposés à des pressions sélectives différentes, sources de prédispositions pathologiques variables.

Les hémoglobinopathies, avec au premier rang la drépanocytose, sont des maladies génétiques dominantes dans la région Antilles Guyane.

Les migrations des populations et l'isolement peuvent aussi s'accompagner d'effets fondateurs et d'endogamie. Ceci s'illustre par le cas de la maladie de Pompe, pathologie rarissime en métropole qui est 100 fois plus fréquente en Guyane.

Cette page présente les différents projets de recherche portés par le CIC Antilles Guyane dans le domaine des maladies génétiques.

Afin d’obtenir plus de détails sur une des études succinctement présentées ci-dessous, un document téléchargeable est à votre disposition via les liens référencés ci-dessous.